Les Antipodes

 

Deviens ce que tu es quand tu l’auras appris : 

C’est avec ce précepte du poète grec Pindare qu’Arielle laisse tout derrière elle et s’envole pour la Polynésie. Elle vient d’avoir vingt-deux ans et le monde n’est pas trop grand pour ses rêves.

Elle s’éprend des îles des mers du Sud, de ses habitants, de leur langue et leur culture, elle aime l’aventure, la nature dans toute sa majesté et les chansons de Jacques Brel.

Elle ignore ce qui l’attend au bout du voyage.

 

Désirée Boillot écrit des nouvelles depuis 2002. Une soixantaine de ses textes ont été primés et figurent dans des revues ou des recueils collectifs parus à l’occasion des concours organisés dans l’hexagone ou en Belgique.

Elle est membre de l’association, « Récits de vie », qui publie ses textes autobio-graphiques dans sa revue « Plaisir d’Ecrire » depuis 2005.

Après Double issue, déjà publié chez Zonaires, Les Antipodes est son deuxième roman.

Les Antipodes, roman de Désirée Boillot, 200 pages, 17 € (+4,20 € de frais de port) ISBN 978-2-9543796-9-2

Pour acheter le livre et régler à partir d’un compte Paypal ou par carte bancaire cliquer sur le bouton ajouter au panier :



Pour commander le livre et régler ensuite par chèque : Bon de commande

* * *

À lire dans la rubrique Actualités un entretien avec Désirée Boillot à propos de son roman « les Antipodes »

 

 

 

 

 

 

Une date à retenir !

 

 

2 comments

  1. Jean dit :

    Après « double issue », Ariel, libérée de ses Thénardiers, méritait un peu de vacances. La voilà partie pour un voyage initiatique en Polynésie. Le dépaysement est garanti et de surcroît, poétique. Elle rencontre un fabuleux Jean Valjean et sympathise avec lui. Ce dernier, rompu aux pièges de ces îles fabuleuses, finira quand même par s’y laisser prendre…
    Un très agréable moment de lecture. Merci Désirée.

  2. Laurence M. dit :

    J’ai lu Les Antipodes de Désirée Boillot cet été.
    S’il s’agit de la suite de son premier roman, Double issue puisqu’on retrouve Arielle, jeune adulte, on peut très bien lire ce deuxième opus sans avoir lu le précédent. C’est à la fois la suite de son histoire et … une histoire toute neuve.

    Dans son roman, l’héroïne de Désirée franchit les frontières que les héros de son recueil de nouvelles , Les Mouches , n’osent pas franchir. Leur rêve devient sa réalité. Nous sommes dans un passé proche, à l’époque où Jacques Brel vivait aux Marquises, et Arielle, 22 ans, quitte sa vie, sa mère, sa meilleure amie pour aller vivre en Polynésie.

    J’ai pris beaucoup de plaisir à lire les aventures d’Arielle à l’autre bout du monde parce que Désirée a donné vie à une galerie de personnages terriblement humains et touchants. Des personnages attachants, avec leurs forces et leurs faiblesses, qui deviendront les amis d’ Arielle, sa seconde famille. La Polynésie est à la fois la toile de fond et le thème central de son roman. Les descriptions sont belles, jamais pesantes, l’évocation des traditions est faite avec justesse et sensibilité. Le climat, les paysages sont au service de l’intrigue. Dans une lettre adressée à sa mère, Arielle explique la force de la nature, la perception du temps qui est différente.

     » La nature est si forte, ici, que j’en oublie ma présence au monde; je m’efface pour l’admirer ou la subir.Le temps devient un élément accessoire; il ne compte plus, il s’écoule au rythme de la lumière. »
    On est loin de la carte postale.
    C’est d’amitié qu’il est question. Avec son roman, Désirée a gagné le pari de l’authenticité.
    Ce fut un réel plaisir de lecture et j’engage les forumeurs (Forum de Maux d’auteurs) à découvrir le roman de Désirée. Ses personnages sont à la fois forts et vulnérables. Je me suis laissé porter par la langueur de la Polynésie, le charme des descriptions, le style sans faille. Il y a quelque chose d’envoûtant dans son roman.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


huit × 4 =

A découvrir