Au cœur d’Esteban

 « Tu auras un destin exceptionnel. Ta vie sera un enchevêtrement de grandes joies et d’insondables douleurs. Tu connaîtras la gloire, on chantera tes louanges puis on te haïra. Je vois des bûchers, je vois des exils ! Mais surtout, réduisant tout le reste à peu de chose, je vois que tu vivras un très grand amour… »

La prédiction de Marie-Angèle, médium diabétique et « voyante extra-glucide », finira-t-elle par se réaliser ? Pour Esteban, électron libre et croqueur de vie à pleines dents, qu’importent les bûchers et les exils, seul compte le très grand amour annoncé et l’amitié qui le lie à Valentin, son frère de hasard. De l’enfance à l’âge mûr, des premières claques de la vie et des flèches de Cupidon aux ultimes chausse-trapes d’un destin facétieux, nous mettons nos pas dans les pas de personnages fabuleux, qui pourtant nous ressemblent.

Né en 1952, Pierre Monier est un authentique « gone » lyonnais, qui a grandi dans les quartiers de Monplaisir et de Montchat. L’écrivain demeure néanmoins très attaché à ses lointaines racines ardéchoises, savoyardes et lorraines. Journaliste, escrimeur, poète, auteur de récits biographiques et de romans, il avoue s’être glissé avec bonheur dans la peau d’Esteban et de Valentin, les deux héros du dernier tome de sa « Trilogie Lyonnaise ». 

Préface de Françoise Guérin, illustration couverture de Muriel Bélier

Lire la préface de Françoise Guérin

 

En écoute : deux extraits lus par Mireille Monier de l’association “Lire et faire lire” :

Au cœur d’Esteban, roman de Pierre Monier, 330 pages ; prix public : 22 € + port 5,50 € ISBN 979-10-94810-31-6 Parution prévue le 14 décembre 2020

Pour acheter le livre et régler à partir d’un compte Paypal ou par carte bancaire cliquer sur le bouton ajouter au panier :

Pour commander et régler par chèque : Bon de commande

11 comments

  1. Histoire haletante de l’enfance au soir de leur vie de deux “frères de hasard” : Esteban et Valentin, avec la ville de Lyon en toile de fond.
    Une saga qui se déroule de nos jours et qui traverse des moments forts, sur les traces des deux héros, de leur enfance au soir de leur vie. Les personnages de ce roman, pittoresques, truculents ou émouvants, sont peints avec tendresse et humour. L’écriture est alerte et le style flamboyant. Ce livre est un OVNI dans la production littéraire actuelle et laisse au lecteur un sourire intérieur et beaucoup d’émotion au cœur. Un grand livre.

  2. La plus grande jubilation de cette histoire, c’est vous qui la communiquez directement au lecteur car, en vous lisant, on vous imagine en train d’écrire, on vous voit sourire ou rire à ce que vous inventez, ces pures fantaisies, ces personnages inattendus, ces dialogues chaloupés. Et c’est bien là le plaisir premier que communique votre livre, votre plaisir à vous de l’écrire. Question de générosité sans doute, alors que tant d’auteurs, qui souvent se prennent trop au sérieux (au moins, pas vous), pissent copie avec le cul serré. Merci pour cette bouffée de gaieté, revigorante au sein d’une saison grise et froide.

  3. j’ai pris grand plaisir à lire “Au cœur d’Esteban”. Ce livre est plein de nostalgie et j’ai fait un beau voyage vers ma jeunesse. Nous avons beaucoup de points communs et j’ai retrouvé des émotions fortes vécues à cette époque. Il y a certainement beaucoup de toi dans Esteban, cela sonne vrai. J’ai apprécié ton écriture riche, ton style, tes jeux de mots, ton humour, ton engagement. C’est à mon avis le meilleur de tes livres et il mérite de trouver ses lecteurs…

  4. Je sors juste de la lecture de ton dernier roman après m’y être mis plus tard que je ne le souhaitais.
    Que dire si ce n’est que j’ai éprouvé encore un immense plaisir à te lire. Ce dernier ouvrage c’est vraiment toi que je retrouvais à travers ces lignes.
    Il me semble que ce livre t’a donné un travail énorme de documentation. L’écriture est encore plus ciselé que dans les romans précédents, c’est de l’orfèvrerie. Je trouve que le pittoresque de ton écriture a gagné encore en qualité, bref pour moi c’est de la même veine que les grands romans populaires de Bernard Clavel.
    Mon ami, il faut faire quelque chose. Tu ne peux pas rester ainsi dans l’ombre. Tes romans doivent être accessibles à un plus grand nombre de lecteurs.

  5. C’est un joli voyage que vous nous proposez en nous invitant à entrer Au cœur d’Esteban. Un voyage en amitié, en passion(s), en solidarité, en tolérance, en humanisme. Et Dieu sait (façon de parler) comme il se passe des choses dans vos histoires. Peut-être même trop… Car qu’est-ce qu’on meurt aussi au fil de vos pages ! Mais qu’importe, oserai-je dire, votre maîtrise de la narration donne une vraie vivacité à l’ensemble et c’est bien là l’essentiel.

  6. Je viens de terminer votre magnifique roman d’amour, que je
    vais relire. Je me suis entendue dire, au fur et à mesure de la
    lecture : « Quelle imagination ! » puis « Quel humour ! » et de
    temps en temps, je m’esclaffais lorsque je trouvais un passage
    amusant ou coquin et je me disais que vous deviez avoir une
    douce nature.
    J’ai reçu un choc à la fin du roman et je me suis levée de mon
    fauteuil en titubant. C’est vous dire que j’ai été happée par votre
    histoire aussi belle qu’inquiétante et la fin ne me dément pas.
    Je souhaite sincèrement que vous ayez le succès que vous
    méritez et je vous dis « Bonne continuation », pour le plaisir de
    vos lecteurs !…

  7. Et voilà, le mot fin est apparu devant mes yeux et je ressens un grand vide, Valentin et Esteban vont me manquer ! J ai adoré retourner dans notre jeunesse, je regrette de ne pas avoir croisé ces deux compères lors de mes promenades à Montchat ou Monplaisir, j aurais même pu les rencontrer en Ardèche ou j allais de temps en temps à Pradon près d Aubenas… Tous ces lieux évoqués m’ont laissée bien nostalgique de notre jeunesse et c’est avec un pincement au cœur que je referme ce beau roman et que je dis au revoir (adios amigos !) aux deux compères. Merci pour ces bons et beaux moments.

  8. Je viens de finir « Au cœur d’Esteban » Un grand grand merci !
    Une écriture somptueuse, des personnages justes et touchants…
    Sachez que je pense bien évidemment à contribuer à faire connaitre vos
    livres, et notamment « Au cœur d’Esteban ».
    Béatrice Schilling, Responsable Médiathèque

  9. Merci infiniment, car tu nous as donné beaucoup de plaisir, tu nous as permis de ressentir des émotions tous azimuts, à travers la beauté (surtout féminine mais pas que, avec la nature et l’art) mais aussi la sensualité, la nostalgie, le panache…
    Du rire, un peu de sang et pas mal de larmes aussi, le cocktail est parfait !

  10. J’ai beaucoup apprécié le livre “ Au coeur d’Esteban “ par plusieurs aspects : une belle histoire d’amitié indéfectible entre deux personnages, Esteban et Valentin, depuis leur enfance
    jusqu’à l’âge adulte, avec des anecdotes hilarantes durant leur scolarité. Hilarantes, mais qui correspondent souvent aux situations que nous avons nous-mêmes vécues.
    D’autre part, tout se déroule en des lieux de Lyon que chaque originaire de cette ville connaît bien : le quartier Monplaisir, le centre-ville…
    J’ai passé un très bon moment à la lecture de ce roman , et surtout un très joyeux moment.

Votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Faites l\'opération * Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.