La Fête des voisins

 

 

Ils habitent le même immeuble dans la ville de Saint Etienne. Ils se connaissent peu ou pas du tout. Il vient à l’une des occupantes l’idée d’organiser une fête des voisins. Malgré les réticences, celle-ci finira par avoir lieu, sous une forme plutôt inattendue.
L’auteure déambule d’étage en étage, nous faisant partager les petits bonheurs, les préoccupations, les déboires et embarras des occupants ; elle y aborde des thèmes actuels comme le chômage, la solitude, les discriminations, témoignant au fil des rencontres, des contradictions entre la volonté de rester chez soi et l’injonction de répondre au vivre ensemble.
Un roman qui revisite avec humour et gravité la société française et invite le lecteur à appréhender avec le sourire ou la grimace les multiples facettes de ce singulier microcosme.

Née à saint Etienne, exilée quelques années à Rouen pour raisons professionnelles, Danielle Akakpo a réintégré sa ville natale avec bonheur en 1983. Cadre administratif, éprise de lecture et d’écriture, elle s’est longtemps adonnée à cette dernière passion dans le plus grand secret. Ce n’est que quelques années avant l’âge de la retraite que, par le biais d’une association d’internautes, elle a osé montrer ses écrits. Conseillée, encouragée, elle a mis les bouchées doubles. Elle aime à dire que les histoires nées sous sa plume, essentiellement des nouvelles et romans courts, s’adressent à tous les publics, qu’elle puise ses personnages, ses anecdotes dans la vie de tous les jours pour ensuite broder sur eux à plaisir.

La Fête des voisins, roman de Danielle Akakpo, 94 pages, 12 € (+3,50 € de frais de port), ISBN 979-10-94810-22-4 Parution prévue : début novembre 2019

Pour acheter le livre et régler à partir d’un compte Paypal ou par carte bancaire cliquer sur le bouton ajouter au panier :

Pour commander et régler par chèque : Bon de commande

Quand bruissent les bambous

 

Une infirmière en campagne, un homme-oiseau réfugié sur la branche d’un arbre, le Chef d’un village qui découvre la ville, une jeune fille posée comme un papillon au bout d’une passerelle en bam-bou… Les personnages de ce recueil de nouvelles sont tous à la croisée des chemins. Profondément marquée par un trek au Laos, l’auteure nous conte des histoires inspirées de ses rencontres, de témoignages et d’anecdotes, qui ont pour décor les paysages des montagnes du nord, le Mékong et la ville de Luang Prabang.

La végétation semblait agglomérée comme le riz gluant longuement malaxé…
Ils progressaient toujours encerclés par la végétation : des lianes enchevêtrées, des touffes de bananiers, un sous-bois dense, grouillant de sources enfouies qui chuintaient et ruisselaient sur la terre rouge…
Le ciel était gris et bas, et le ventre du Mékong, lisse et rebondi comme celui d’une baleine…
Luang Prabang s’étirait de chaque côté du Mékong, éblouissante, alanguie. Le bateau glissait le long des maisons aux balcons d’acajou qui ourlaient le fleuve.

Laurence Marconi a enseigné l’anglais dans un collège de Seine-et- Marne pendant de nombreuses années. Elle écrit des nouvelles dont certaines ont été primées à l’occasion de concours. Son premier recueil, Sur un air de Gershwin, a remporté le prix des Beffrois en 2014. Après L’Ombre de la colline, Quand bruissent les bambous est son second recueil publié par Zonaires éditions.

 

Quand bruissent les bambous de Laurence Marconi, 72 pages, 10 € (+3,50 € de frais de port), ISBN 979-10-94810-21-7  Parution prévue : 6 septembre 2019

Pour acheter le livre et régler à partir d’un compte Paypal ou par carte bancaire cliquer sur le bouton ajouter au panier :

Pour commander et régler par chèque : Bon de commande

Découvrez la bande-annonce :

Et nous étions ensemble

 

Se séparer … De l’autre, des autres, de soi-même, du dehors, du dedans.
Pour quelques minutes, quelques jours ou pour l’éternité.
Clefs, balai, vernis, café, chaussettes, rideau, miroir…
Dans ces micronouvelles et avec ces mots familiers, Fabienne Botto nous invite à entendre quelques-uns de ces moments du quotidien où les aménagements se fissurent, où le désir se fige, où l’être aimé ne répond plus à nos attentes… et où finalement la vie même s’éclipse…
Alors à quoi se retenir et qu’inventer pour rester en état de marche ?
Et si nous parlions d’amour ?
« Tu dis que tu n’as rien vu venir ? Il fallait lever les yeux de la télé, mon vieux. Il fallait regarder les couchers de soleil, les clairs de lune, les premiers matins de printemps et la neige les soirs de Noël. Il fallait quitter parfois les copains, les matches, les troisièmes mi-temps pour dîner en amoureux ou partir en voyage. Il fallait prendre soin de ces petits riens qui nourrissent un amour. »

Fabienne Botto vit dans le sud-ouest de la France, se méfie des toujours et des jamais, évite de juger, cherche à comprendre l’envers du décor, a besoin d’air et de soleil, écrit des nouvelles pour mieux respirer.

 

Et nous étions ensemble de Fabienne Botto, 60 pages, 8 € (+1,80 € de frais de port)

ISBN : 979-10-94810-20-0   Parution officielle le 17 juin 2019
Pour acheter le livre et régler à partir d’un compte Paypal ou par carte bancaire cliquer sur le bouton ajouter au panier :

Pour commander et régler par chèque : Bon de commande

Découvrez la bande annonce

 

La Lignée rompue

 

Qui se cache derrière l’identité de Léa Brachet, Grenobloise amoureuse d’un officier allemand pendant l’Occupation et retenue prisonnière dans une maison close ? C’est ce que tentera de découvrir l’éditrice Marie Nolat, 40 ans plus tard, quand elle recevra un mystérieux manuscrit inachevé consacré à l’étrange destin de cette jeune Iséroise.
Malheureusement, l’auteur de la biographie ne lui facilitera pas la tâche en refusant, pour d’obscurs motifs, de lui révéler les ultimes chapitres de ce troublant récit et de lui fournir ses sources. Comprenant alors que l’ombre des exactions nazies plane encore sur la région, Marie devra, tout au long de son enquête, redoubler de prudence.

Valérie BRUN est historienne, conférencière, et auteure. Elle a signé des recueils de nouvelles noires, en particulier « Le sort en est jeté », éditions Le Huchet d’Or, primé au Salon du livre d’Allevard (38) et « Innocences envolées », éditions Zonaires, mais aussi plusieurs romans historiques, riches en suspense, notamment « Bleu Horizon », éditions Zonaires, dont l’action se déroule en Isère, en 1917.

Découvrez la bande-annonce :

La Lignée rompue de Valérie Brun, 176 pages, 16 € (+3,50 de frais de port)

ISBN : 979-10-94810-19-4  Parution 30 mars 2019

Pour acheter le livre et régler à partir d’un compte Paypal ou par carte bancaire cliquer sur le bouton ajouter au panier :

Pour commander et régler par chèque : Bon de commande

Ivresse de la chute


« On est au tout début du printemps dans une combe perdue des alentours de Clamecy. Il reste des poches de neige sur le bord des talus.
Maigre, sale, le crâne tondu et vêtu d’un bourgeron trop grand pour lui, voici le gamin. Assis sur une pierre à l’orée d’un boqueteau de chêne, il tisonne un feu de bois mort en surveillant vaguement les quatre vaches qu’il a menées au pré. Des escar-billes rougeoyantes montent vers le ciel avec les flammes. Il serait en peine de dire son âge. Quant à son nom, il ne sait pas si c’est vraiment le sien. Jusque-là, à la ferme, on ne l’a jamais appelé que le gamin ou Machin, Truc, Toilàbas, Enfant de pute … »

Les nouvelles de Joël Hamm, elles vous filent une belle ivresse, de celles qui vous font voir le monde sous un angle inattendu. Françoise Guérin

Joël Hamm a écrit plus de cent cinquante nouvelles dont certaines ont été publiées dans des revues ou des journaux (Le Matricule des anges, l’Ours polar, Sol’Air, l’Encrier renversé, Le ligueur etc.), dans des recueils collectifs (Zonaires éditions, Terre de brume, Luce Wilquin, éditions du Perron, Cercle de mer…) ou mises en ondes par la Première de la RTBF.
« Ivresse de la chute » est le premier recueil publié en son nom.

Découvrez la bande-annonce :

Ivresse de la chute de Joël Hamm, 160 pages, 15 € (+3,50 de frais de port)
ISBN : 979-10-94810-18-7 Parution prévue : 30 janvier 2019

Pour acheter le livre et régler à partir d’un compte Paypal ou par carte bancaire cliquer sur le bouton ajouter au panier :


Pour commander et régler par chèque : Bon de commande

SILEX

Couv silex 01

 

 

Je voudrais profiter de cette nuit pour vider mon sac, avouer ce qui peut l’être et alléger ma conscience. Reclus dans une montagne désertée, un homme au crépuscule de sa vie, hanté par la guerre et ses férocités, revient sur son passé. À la mort qui s’avance, il livre le secret de ses failles : ce qui l’a conduit à vivre ici, à l’écart des hommes et, surtout, comment tout a basculé.

 

Dans ce nouveau roman, d’un noir écarlate, Alain Emery se risque à fouiller dans les ténèbres, à pénétrer à tâtons dans l’horreur et à s’entourer de fantSilex (couverture)_1 (4)ômes ; les peines, les peurs, les humiliations sont des poussières d’âmes qui surgissent des interstices de sa mémoire jusqu’à toucher au plus près le cœur tourmenté du Silex. Écrivain aimant partager son gout pour le clair-obscur, il invite le lecteur à ne pas oublier ce qui fait de lui un être humain : la capacité à s’interroger sur son histoire, à en apprendre quelque chose et à s’en servir pour continuer à avancer un peu autrement dans son existence.

Découvrez la bande-annonce…

SILEX d’Alain Emery, 88 pages, 12 € (+3,50 de frais de port)

ISBN : 979-10-94810-17-0  Parution prévue : 15 octobre 2018

Pour acheter le livre et régler à partir d’un compte Paypal ou par carte bancaire cliquer sur le bouton ajouter au panier :


Pour commander et régler par chèque : Bon de commande

La Fleur que tu m’avais jetée

Couverture La fleur que tu m'avais jetée R

 

« Je le vis, la première fois, lors d’une sortie de scène, encore scintillante de mon succès, accor-dant peu d’attention à l’homme qui se tenait devant moi : raide dans son costume anthracite, quinqua-génaire bafouillant ses compliments en me tendant de sa main tremblante une fleur qui, maladroitement, était tombée à mes pieds comme s’il avait l’intention de me la jeter, comme on adresse à la volée des « hourras » aux divas à la fin du récital. Fugitivement, j’avais pensé au torero dans l’arène, à la poussière et au sang. L’instant où tout, entre nous, avait basculé. »
Dans une ville étrangère, entre chien et loup, Alma laisse affluer ses souvenirs, s’interroge sur les circonstances qui ont entraîné sa chute. Elle, à qui les oracles promettaient une consécration, l’accomplissement de son désir le plus cher : chanter…
Ses mots se font blues, negro spiritual, scat entraînant, lied dont les harmonies et les dissonances nous mènent, de l’Afrique séculaire à l’Italie des palais, à la rencontre d’une artiste consumée par la passion, tour à tour mélomane au cœur brisé, incontrôlable diva, orpheline en quête du « bleu céruléen » symbole de sa renaissance…
À mi-chemin entre le fantastique et la nouvelle surréaliste, ce court récit « musical », librement inspiré du parcours de la chanteuse de jazz Mina Agossi, a la saveur des amours trahis, des renoncements et des échecs qui paradoxalement sont l’apanage
des brillantes destinées. Un redoutable antidote à la banalité.

Photo J. Legrand

 

Originaire de Paris, Julie Legrand vit sur l’île de la Réunion depuis 2008.Son écriture explore différents territoires littéraires : de la nouvelle au récit poétique, en passant par le théâtre ou l’album jeunesse. Ses textes ont paru dans une quinzaine de revues littéraires, recueils collectifs d’éditeurs et de libraires, publications papier ou dématérialisées.
La fleur que tu m’avais jetée est sa deuxième publication chez Zonaires éditions, après Les Ravissants, recueil de nouvelles paru en 2017.

 

Dédicace Mina Agossi

La fleur que tu m’avais jetée est composée de mille pétales qui sont autant de mots, d’émotions que l’on inhale de toutes ses forces au gré des pages. Un voyage intimiste qui témoigne avec justesse des aléas de la vie d’artiste, porté par une plume mélodieuse et magnétique. Un récit décliné en harmonies majeures et mineures qui touchent au cœur comme dans le blues, la note bleue…                     Mina Agossi

Découvrez la bande-annonce du livre :

La Fleur que tu m’avais jetée, de Julie Legrand, 48 pages, 7,40 € (+1,80 € Fdp)

ISBN : 979-10-94810-16-3    Parution prévue : 15 juin 2018

Pour acheter le livre et régler à partir d’un compte Paypal ou par carte bancaire cliquer sur le bouton ajouter au panier :

Pour commander et régler par chèque : Bon de commande

Brèves revisitées

Couvverture Brèves revisitées R

 

Les faits divers, en soi, manquent cruellement de poésie. Leur sordidité ou leur banalité les cantonnent au factuel, à l’actualité dans ce qu’elle a de plus misérable, de plus clinique et de plus désespérant. Leur offrir une fausse source, fictionnelle, les « bâtardiser » en quelque sorte, est assurément un moyen de leur offrir cette liberté dont ils sont par essence délestés : brusquement, tout n’est plus écrit, mais tout reste à écrire ! N’est-ce pas là le rêve de tout écrivain ?

 

Collectif d’auteurs :

Danielle Akakpo, Désirée Boillot, Benoit Camus, Emmanuelle Cart-Tanneur, Jacqueline Dewerdt-Ogil, Dominique Chappey, Joël Hamm, Patrick L’Écolier, Patrick Ledent

Découvrez la bande-annonce du recueil :

Brèves revisitées, 88 pages, 12 € (+3,50 € de frais de port)

ISBN : 979-10-94810-15-6    Parution prévue : 31 mai 2018

Pour acheter le livre et régler à partir d’un compte Paypal ou par carte bancaire cliquer sur le bouton ajouter au panier :


Pour commander et régler par chèque : Bon de commande

Un tilleul n’est pas un peuplier

Couverture Un tilleul R

 

« – Vous êtes français comment, M. Kornilov ?

Jean a envie de répondre qu’il est un Français normal, un peu bête, assez souvent discipliné, mais pas toujours, qu’il est divorcé comme plus d’un tiers de la population adulte entre trente et soixante-dix ans et qu’il a hâte d’aller demander à Christian s’il peut lui apprendre quelque chose à propos de sa sœur, française comme lui, mais ça, il n’en est pas sûr. »

Jean n’est sûr de rien. C’est un homme taciturne, timoré, seul, comme égaré dans sa propre vie. Jusqu’au jour où, assailli par des souvenirs flous, il se décide à rechercher Thérèse, sa sœur à peine connue. Il compte sur elle pour découvrir qui était vraiment leur père, un immigré russe qui a pris soin de gommer son passé.

Comment se construire, comment nouer des relations, comment être père quand on ne sait pas d’où l’on vient et qu’on vous a contraint au silence ? La filiation, la transmission, les failles d’identité sont des thèmes chers à Jacqueline Dewerdt-Ogil.

Jacqueline Dewerdt

 

L’auteure partage son temps entre l’écriture et la vie associative, notamment au sein de l’école de cirque Cirqu’en Cavale. Elle a publié un récit et un recueil de nouvelles. « Un tilleul n’est pas un peuplier » est son premier roman.

 

Lire la préface de Dany Le Du

Préface Un tilleul n’est pas un peuplier

Découvrez le 1er chapitre du roman lu par l’auteure :

Un tilleul n’est pas un peuplier, roman de Jacqueline Dewerdt-Ogil, 280 pages, 19 € + 5,00 € de frais de port.

Numéro ISBN : 979-10-948-10-13-2

Pour acheter le livre et régler à partir d’un compte Paypal ou par carte bancaire cliquer sur le bouton ajouter au panier :

Pour commander et régler par chèque : Bon de commande

Je n’oublie pas…

Couverture R2

 

Cette femme en fichu qui fait la queue pour un peu de nourriture pourrait être ma grand-mère. Cet homme qui piétine dans la neige et à qui l’on a confisqué sa couverture
ressemble à mon grand-père.
Des hommes leur tendent la main.
Des hommes leur tournent le dos.
Que peut faire un écrivain face à l’insupportable ?
Ce qu’il sait faire de mieux. Écrire pour ne pas oublier.

 

Françoise Guérin est psychologue. Elle est l’auteure de la série policière Lanester, adaptée pour France 2, de trois recueils de nouvelles et de nombreux polars radiophoniques.
Son prochain roman, Maternité, paraîtra en avril 2018 aux éditions Albin Michel.

Patrick L’Écolier est artisan photographe. Il anime le café littéraire Calipso et a fondé la maison d’édition Zonaires.

A lire la présentation de Je n’oublie pas… par Françoise Guérin :

 A propos de Je n’oublie pas

Je n’oublie pas…, texte de Françoise Guérin, photos de Patrick L’Ecolier, 28 pages, 4 € (+1,70 € de frais de port). Disponible le 20 janvier 2018.

N° ISBN : 979-10-94810-14-9

Les auteurs et Zonaires éditions s’engagent aux côtés des personnes réfugiées et migrantes en reversant un euro par exemplaire à l’Apardap (Association de parrainage républicain des demandeurs d’asile et de protection).

Découvrez la bande-annonce :

Pour acheter le livre et régler à partir d’un compte Paypal ou par carte bancaire cliquer sur le bouton ajouter au panier :


Pour commander et régler par chèque : Bon de commande

1 2 3 4