Constellation du corbeau

Le narrateur, conducteur de travaux au chômage, vit reclus dans son appartement.
Ses journées sont rythmées par sa recherche d’emploi, ses rendez-vous avec son conseiller Pôle Emploi et ses efforts quotidiens pour s’intégrer dans un environnement manifestement hostile.
L’intrusion d’un oiseau sur le toit de l’immeuble, tout en attisant sa curiosité, éveille chez l’homme d’étranges réminiscences qui le poussent à s’interroger sur son lien au monde et sur l’intimité entretenue avec son épouse, Laurence, jeune femme impliquée à faire en sorte que leur couple « fonctionne » par tous les moyens, quitte à en devenir par trop insis-tante et intrusive.
Coupé peu à peu du lien social, mais tenu de rendre des comptes en définissant un « projet professionnel » de plus en plus hasardeux, les interrogations du narrateur se muent en considérations plus inquiétantes, à mesure que les contours de son univers s’estompent en l’isolant de toute réalité tangible…
Au travers de ses « péripéties immobiles », Constellation du corbeau ques-tionne – dans un humour noir, grinçant – la fonction que chacun doit occuper dans une société déshumanisée, axée sur la performance et déconnectée des valeurs essentielles.

Originaire de Paris, Julie Legrand vit sur l’île de la Réunion depuis 2008.
Son écriture explore différents territoires littéraires : de la nouvelle au récit poétique, en passant par le théâtre ou l’album jeunesse.
Ses textes ont paru dans une quinzaine de revues littéraires, recueils col-lectifs d’éditeurs et de libraires, publications papier ou dématérialisées.
Constellation du corbeau est sa troisième publication chez Zonaires éditions, après Les Ravissants, recueil de nouvelles paru en 2017 et La Fleur que tu m’avais jetée, novella publiée en 2019.

Écoutez un extrait du roman :

Constellation du corbeau de Julie Legrand, roman, 96 pages, 12 € + 3,80 € frais de port (France métropolitaine) supplément pour La Réunion
ISBN 979-10-94810-27-9  Parution le 19 mai 2020

Pour acheter le livre et régler à partir d’un compte Paypal ou par carte bancaire cliquer sur le bouton ajouter au panier :

Pour commander et régler par chèque : Bon de commande

2 comments

  1. Julie Legrand a t’elle été bercée par la plume de Boris Vian ?
    Je frôle le coup de cœur. Merci Julie pour ce partenariat, encore une fois tu m’as conquise avec ta plume incisive et percutante. J’ai adoré l’humour noire pour décrire une réalité. J’ai terminé ce court roman avec un : «tu n’as pas le droit de me faire ce coup-là…. Grrrrr ».
    Le narrateur est un homme qui se retrouve au chômage du jour au lendemain. Sa vie va t’elle s’effondrer ? Quelles seront les réactions de son entourage ? Un chômeur de plus dans ce monde hostile….
    En tout cas, cet homme perd son travail et de drôles de réactions en chaîne vont se manifester. La première la plus absurde, monsieur aurait des problèmes aux dents…
    L’auteure à sa manière, lève le voile sur les conséquence que peut engendrer une perte de travail.
    Nous allons suivre les péripéties de ce narrateur abracadabrantes mais pourtant soulignent une réalité. le lecteur assiste impuissant à une drôle d’amitié qui fera référence au titre.
    Avec ces séquences loufoques, l’auteure arrive à pointer du doigt le regard de la société face au chômage… Roman court, efficace et percutant qui nous met face à une triste réalité.
    Un petit crush pour la rencontre du conseiller Pôle emploi et le narrateur. Une scène qui fait doucement rire. Une jolie mise en scène où l’on se pose la question si le chômeur devient un spectacle pour son entourage….

Répondre à Catherine T. Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Faites l\'opération * Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.