Archive for A l’affiche

Je n’oublie pas…

Couverture R2

 

 

Cette femme en fichu qui fait la queue pour un peu de nourriture pourrait être ma grand-mère. Cet homme qui piétine dans la neige et à qui l’on a confisqué sa couverture
ressemble à mon grand-père.
Des hommes leur tendent la main.
Des hommes leur tournent le dos.
Que peut faire un écrivain face à l’insupportable ?
Ce qu’il sait faire de mieux. Écrire pour ne pas oublier.

 

 

 

Françoise Guérin est psychologue. Elle est l’auteure de la série policière Lanester, adaptée pour France 2, de trois recueils de nouvelles et de nombreux polars radiophoniques.
Son prochain roman, Maternité, paraîtra en avril 2018 aux éditions Albin Michel.

Patrick L’Écolier est artisan photographe. Il anime le café littéraire Calipso et a fondé la maison d’édition Zonaires.

A lire la présentation de Je n’oublie pas… par Françoise Guérin :

 A propos de Je n’oublie pas

Je n’oublie pas…, texte de Françoise Guérin, photos de Patrick L’Ecolier, 28 pages, 4 € (+1,60 € de frais de port). Disponible le 20 janvier 2018.

N° ISBN : 979-10-94810-14-9

Les auteurs et Zonaires éditions s’engagent aux côtés des personnes réfugiées et migrantes en reversant un euro par exemplaire à l’Apardap (Association de parrainage républicain des demandeurs d’asile et de protection).

Découvrez la bande-annonce :

Pour acheter le livre et régler à partir d’un compte Paypal ou par carte bancaire cliquer sur le bouton ajouter au panier :


Pour commander et régler par chèque : Bon de commande

L’ombre de la colline

L'ombre de la colline couverture Recto

Tu marches, lentement, un peu voûtée, au plus près des langues de mer qui s’enroulent et se déroulent à tes pieds, et tes yeux humides se perdent dans les méandres que forment, dans le sable mouillé, ces longs serpents liquides et luisants. Et puis tu pénètres jusqu’à mi-cuisse dans l’eau dont la fraîcheur te saisit et tu lâches la bouteille dans laquelle tu as enfermé le récit de tes souvenirs. Tu connais bien les vents et les courants et tu sais qu’aujourd’hui les vagues l’emporteront au large. Elle se laisse chahuter par le roulis, gîte mollement, avant de s’éloigner. Tu la regardes disparaître peu à peu et dans tes yeux se reflète l’éclat du ciel qui s’écrase de tout son poids sur la mer. Tes lèvres dessinent un sourire en demi-lune quand tu te retournes pour sortir de l’eau. Tu es émue. Soulagée et heureuse. Tu viens de confier ton passé à la mer et tu espères qu’un jour un inconnu pourra le recueillir. À travers le rideau de tes cheveux gris que le vent emmêle, je devine les traits de ton visage, éclairés d’une joie tout enfantine, et cette expression qui t’anime quand tu penses au moment où cet inconnu découvrira le récit aigre-doux de ta vie. Et ce frisson qui parcourt l’esquif de ton corps est un courant qui t’emporte, loin, jusqu’aux confins de ta mémoire.

 

Laurence Marconi 2 nb
Laurence Marconi a longtemps enseigné l’anglais dans un collège de Seine-et- Marne. Elle écrit des nouvelles depuis dix ans. Certaines, primées à l’occasion de concours, – qui lui ont permis de participer à de nombreuses remises de prix et de faire de belles rencontres – ont été éditées dans des revues et des recueils collectifs. Sur un air de Gershwin, son premier recueil, a remporté le prix des Beffrois en 2014.

Le recueil est préfacé par Jean-Paul Lamy, auteur de nouvelles, contes, billets d’humeur, poèmes, chansons…

À lire en cliquant sur le lien : PREFACE L’ombre de la colline  

Découvrez la bande-annonce du livre :

L’ombre de la colline, recueil de nouvelles de Laurence Marconi, 110 pages, 13 € (+3,12 € de frais de port) parution prévue 15 décembre 2017.

N° ISBN : 979-10-94810-12-5

Pour acheter le livre et régler à partir d’un compte Paypal ou par carte bancaire cliquer sur le bouton ajouter au panier :



Pour commander et régler par chèque : Bon de commande

Les Ravissants

les Ravissants Couverture R

 

Ce sont des oiseaux fragiles fauchés en plein vol.
Des êtres hantés par un passé importun, frappés de malédiction, sur le point de basculer vers l’indicible.
Une femme assise dans un café qui s’apprête à retrouver son amour de jeunesse et voit avec terreur se former sur son visage les traits de la « jeune fille en ruines » du passé.
Une romancière à succès rongée par une étrange addiction, sollici-tée par un écrivain en mal de conseils.
Un agent commercial égaré sur une lande inhospitalière, rappelé à son enfance par un objet réchappé des éthers du temps.
Une jeune femme cloitrée dans une voiture, engagée dans un guet à l’issue aussi incertaine qu’inquié-tante.
Une fillette liée à sa grand-mère par un trouble secret et le goût des histoires qui font peur.

Onze récits féroces et nostalgiques au travers desquels l’auteure trace une cartographie de l’intime où se révèlent la fragilité de l’âme humaine, l’incertitude des liens affectifs et les morsures du regret.
Entre Paris, l’île de la Réunion et les sommets tourmentés des Py-rénées, Ils sonnent comme autant de contes cruels, réalistes, co-casses, fantasques voire fantastiques, dans une époque où l’inquiétude et la menace planent insidieusement.

JLegrand

 

Originaire de Paris, Julie Legrand vit sur l’île de la Réunion depuis 2008.
Son écriture explore différents territoires littéraires : de la nouvelle au récit poétique, en passant par le théâtre et l’album jeu-nesse.
Ses textes ont paru dans une dizaine de revues littéraires, recueils collectifs d’éditeurs et de libraires, publications papier ou dématé-rialisées.
Á ce jour, elle a écrit plus d’une trentaine de nouvelles.
Les Ravissants est son deuxième recueil publié.

 

Le recueil est préfacé par Pierre-Louis Rivière, romancier et dramaturge réunionnais ; à lire en cliquant sur le lien Préface LES RAVISSANTS 2

Découvrez la bande-annonce du livre :

Les Ravissants, un recueil de nouvelles de Julie Legrand, 160 pages, 15 € + 3,12 Fdp, parution officielle le 21 juin 2017     ISBN: 979-10-94810-10-1

Pour acheter le livre et régler à partir d’un compte Paypal ou par carte bancaire cliquer sur le bouton ajouter au panier :


Pour commander et régler par chèque : Bon de commande

Mémoires d’un tueur ordinaire

Couv mémoire d'un tueur ordinaire R 

Parce qu’il s’ennuie dans sa maison de retraite et que sa conscience le titille un peu trop, il entreprend de partager avec d’anonymes lecteurs quelques scabreuses affaires qui ont émaillé son existence.

Vous qui allez lire ce livre, ne vous méprenez pas, il n’y a dans cette narration aucune ambiguïté. Seuls les faits et les circonstances qui les ont amenés à se produire sont rapportés.

Le narrateur n’entend point se confesser ni entrer en pénitence, tout au plus cherche-t-il à atténuer sa responsabilité en invoquant ces grains de sable qui enrayent de temps à autre la raison comme le cours banal de la vie.

 

 

Claude Bachelier

 

 

Durant des années Claude Bachelier a parcouru le monde sur terre comme en mer et puis voilà qu’après avoir franchi détroits et caps, traversés gorges et défilés, il prend la plume pour raconter la vie, le quotidien de gens qui ne sont pas des héros, qui ont ce petit plus qui les rend si différents et qu’un jour, peut-être, il a croisé sans les voir.

Mémoires d’un tueur ordinaire, un roman de Claude Bachelier, 118 pages, 13 € + 3,12 Fdp, parution prévue le 31 mars 2017 ISBN : 979-10-94810-09-5

Découvrez la bande-annonce Image BA Mémoires

 

 

Pour acheter le livre et régler à partir d’un compte Paypal ou par carte bancaire cliquer sur le bouton ajouter au panier :




Pour commander et régler par chèque : Bon de commande

Que la fête commence !

Couv Que la fête

 

 

 

Les mots : Jan les traque, Albert les recense, Fred et Lisa les vivent au fil de la plume d’un auteur désabusé.

Ils sont au cœur de ces trois nouvelles qui, si elles font la part belle à l’imaginaire, restent ancrées dans le quotidien, abordant avec humour l’éternel sujet des affres de la création.

Un écrivain, un peintre, deux héros de papier et un fonctionnaire trop zélé prennent vie entre les lignes de ces histoires extraordinaires qui n’attendent que vous pour que la fête commence !

 

Emmanuelle Cart-Tanneur lauréatenb

 

 

Emmanuelle Cart-Tanneur est Lyonnaise de naissance et de cœur, mais Parisienne, Avignonnaise ou Dijonnaise à l’envi, ou encore Santoméenne, Canarienne, Islandaise ou Capverdienne si ses pas l’y portent… Pas encore retraitée, et donc sans cesse à la recherche du temps qu’elle s’efforce de ne pas perdre, longtemps elle s’est couchée tard, mais cette période est révolue. Bibliomane comme certains de ses héros, elle rêve d’une machine, non à remonter le temps, mais à le ralentir…

 

Parution prévue le 15 juin 2016 – ISBN  979-10-94810-07-1

Collection Lapidaires, 44 pages. Prix : 5,30 € +1,56 € de frais de port

Pour acheter le livre et régler à partir d’un compte Paypal ou par carte bancaire cliquer sur le bouton ajouter au panier :



Pour commander et régler par chèque : Bon de commande

La Pluie de l’aube

Couv pluie de l'aube recto

 

Un recueil de nouvelles à lire comme un roman : chaque personnage est mis en relief par sa propre histoire dont la substance s’incruste dans une mosaïque. Celle-ci expose la vie de quatre générations de Chinois qui racontent l’histoire de la Chine moderne ; le destin de chacun d’entre eux est lié à la France.

Préface de Françoise Guérin

Lire : Préface La pluie de l’aube par Françoise Guérin

Guan Jian sur RCF : extrait à écouter

L'invité%20littéraire.pngCliquer sur le lien pour écouter l’entretien :
Guan Jian est l’invitée de Patricia Martin sur France Inter

Photo Guan Jian b

Après La clé de mes songes (roman, L’Harmattan, 2012), GUAN Jian poursuit sa navigation entre Asie et Europe, entre présent et passé, entre douleur et bonheur, entre réel et imaginaire, entre dégustation de la vie et méditation sur la mort … Dans ses livres précédents, elle s’est surtout inspirée de son propre parcours, qu’elle nomme « ma mine d’or », alors que dans La pluie de l’aube, son regard se fixe davantage sur l’Autre, sur le monde qui l’entoure.

« Écrire, c’est rendre nos vies éternellement belles », dit GUAN Jian. Écrire en français, cette langue qui n’est pas sa langue maternelle, c’est plonger dans un océan pour apprendre à nager, un joyeux plongeon dans l’incertitude.

 

Du même auteur :

La clé de mes songesroman, L’Harmattan, 2011

Je suis une petite barqueessai, Jiangnan (Chine, Hangzhou) 2008

Rêve à l’intérieur des rêves, roman, Jiangnan (Chine, Hangzhou), 2007

Vivre cachée en France, nouvelles, Maison des écrivains (Chine, Beijing), 2006

Traduction :

Les trois portes de Han Han, roman, J.C Lattès, 2004

 

La pluie de l’aube de Guan Jian, 126 p. 13,50€ + port 3,12 €
Parution le 12 avril 2016 ISBN : 979-10-94810-06-4

Pour acheter le livre et régler à partir d’un compte Paypal ou par carte bancaire cliquer sur le bouton ajouter au panier :


Pour commander et régler par chèque : Bon de commande

Parfait amour

Couv Parfait amour RectoCouv Parfait amour Verso

Découvrez en lecture libre :

 « Poison d’avril » une nouvelle extraite du recueil

 

Parution le 30 janvier 2016   ISBN 979-10-94810-05-7

Prix 10,50 € + 3,12 € de frais de port

Pour acheter le livre et régler à partir d’un compte Paypal ou par carte bancaire cliquer sur le bouton ajouter au panier :



Pour commander et régler par chèque : Bon de commande

Jeux de dopes

couverture déf jeux de dopes R

« Vous savez, Monsieur le Président, on ne se dope pas plus pour faire 3500 km en vingt jours que pour courir 100 mètres en neuf secondes… », disait Jacques Goddet, s’adressant à Jacques Chirac en juillet 1998.

La pratique du dopage a fait partie du sport dès l’instant où le sport est devenu spectacle nous rappelle Frédéric Gaillard avant d’entreprendre de nous conter dans un style aigre-doux et sans temps mort, l’histoire d’une fabuleuse mutation.

Mise en garde : cette nouvelle est sans danger pour le lecteur, mais il est possible qu’il ressente le besoin de prendre un petit remontant pour suivre pleinement la cent vingt-huitième édition du tour d’Hexagonie…

Gaillard-Fre´de´ricnb

Parce qu’il est taillé comme une bavette et qu’il s’est toujours blessé en faisant du sport, l’auteur se tient farouchement à l’écart des pistes et des stades, des sportifs et des supporters. Seuls le ping-pong et la pétanque trouvent grâce à ses yeux. En écrivant au moins, il ne risque pas d’entorse…

Ce récit inédit n’est pas un essai philosophique sur le dopage dans le sport, mais une dystopie déjantée. L’auteur, dont c’est la deuxième parution dans la collection Lapidaires après plusieurs textes publiés en ouvrages collectifs, attend pour 2016 la parution de son premier recueil de nouvelles fantastiques.

Parution prévue le 25 novembre 2015 – ISBN 979-10-94810-04-0

Prix 5,25 € + 1,56 de frais de port
Pour acheter le livre et régler à partir d’un compte Paypal ou par carte bancaire cliquer sur le bouton ajouter au panier :

Pour commander et régler par chèque : Bon de commande

Innocences envolées

Couverture Innocences recto

 

INNOCENCES : « Sur le cliché, son bras entourait mes épaules. Nous venions de fêter nos vingt ans. Au dos, la date était notée de ma main : 18 juillet 1870. Le lendemain, mobilisés, nous avions dû filer en direction de Caen. » (Infamie)

« Une seule chose demeure évidente : mon destin sera celui que je me suis tracé. » (La mer pour modèle)

« Je saisis un gilet traînant au pied de mon lit. Les yeux clos, je hume le parfum réconfortant de ma mère piégé dans les fibres de laine. (…) jusqu’à ce que la peur m’assaille à nouveau. » (Copeaux d’enfance)

« (…) la mère Cornillon psalmodiait quelque incantation tout en nous toisant d’un œil aussi noir que le plumage des corbeaux et plus brûlant que la braise. Cette vieille édentée ne pouvait pas s’empêcher d’en vouloir à notre bonheur. Frondeurs, nous nous esclaffâmes du mauvais sort ainsi jeté. » (Innocence envolée)

 

valérie Brun nb

 

Valérie BRUN, historienne de formation et de cœur, est fonctionnaire au sein de l’Éducation Nationale. Depuis 2011, elle a publié plusieurs ouvrages dont « Le sort en est jeté » qui a reçu le prix du recueil de nouvelles au Salon du livre d’Allevard (Isère) et « Un pacte au goût de cendre », roman primé au concours international de Servon sur Vilaine (Ille et Vilaine).

Parution le 27 octobre 2015  ISBN 979-10-94810-03-3

Prix 5 € + 1,36 de frais de port

Pour acheter le livre et régler à partir d’un compte Paypal ou par carte bancaire cliquer sur le bouton ajouter au panier :



Pour commander et régler par chèque : Bon de commande

Quand les femmes parlent après l’amour

Quand les femmes R

 

L’amour dénoue les langues et transforme les confidences que font les femmes à leur compagnon,  mari ou amant, en fables toujours singulières. Tout dépend de l’intensité des sentiments qu’elles éprouvent pour eux.

Le lit est la scène privilégiée et symbolique où une autre vie se joue au sein du couple : quand les femmes y parlent après l’amour, les hommes se taisent pour mieux les écouter, rêver avec elles et surtout comprendre à quelles amoureuses ils ont affaire.

Voilà ce que raconte chacune des microfictions rassemblées dans ce recueil.

 

Thierry Radière 4ème couv

Thierry Radière est né en 1963 à Monthois dans les Ardennes, mais vit et travaille comme professeur d’anglais à Fontenay-le-Comte en Vendée. Poète, romancier, nouvelliste, il est publié dans de nombreuses revues et a plusieurs livres à son actif.

 

Lire un extrait : RUMEURS ET ACCIDENTS

Parution le 19 septembre 2015 – ISBN

Quand les femmes parlent après l’amour de Thierry Radière, 90 pages, 11 € + 3,12 € de frais de port.

Pour acheter le livre et régler à partir d’un compte Paypal ou par carte bancaire cliquer sur le bouton ajouter au panier :


Pour commander et régler par chèque : Bon de commande

A découvrir