Archive for Non classé

La Fleur que tu m’avais jetée

Couverture La fleur que tu m'avais jetée R

 

« Je le vis, la première fois, lors d’une sortie de scène, encore scintillante de mon succès, accor-dant peu d’attention à l’homme qui se tenait devant moi : raide dans son costume anthracite, quinqua-génaire bafouillant ses compliments en me tendant de sa main tremblante une fleur qui, maladroitement, était tombée à mes pieds comme s’il avait l’intention de me la jeter, comme on adresse à la volée des « hourras » aux divas à la fin du récital. Fugitivement, j’avais pensé au torero dans l’arène, à la poussière et au sang. L’instant où tout, entre nous, avait basculé. »
Dans une ville étrangère, entre chien et loup, Alma laisse affluer ses souvenirs, s’interroge sur les circonstances qui ont entraîné sa chute. Elle, à qui les oracles promettaient une consécration, l’accomplissement de son désir le plus cher : chanter…
Ses mots se font blues, negro spiritual, scat entraînant, lied dont les harmonies et les dissonances nous mènent, de l’Afrique séculaire à l’Italie des palais, à la rencontre d’une artiste consumée par la passion, tour à tour mélomane au cœur brisé, incontrôlable diva, orpheline en quête du « bleu céruléen » symbole de sa renaissance…
À mi-chemin entre le fantastique et la nouvelle surréaliste, ce court récit « musical », librement inspiré du parcours de la chanteuse de jazz Mina Agossi, a la saveur des amours trahis, des renoncements et des échecs qui paradoxalement sont l’apanage
des brillantes destinées. Un redoutable antidote à la banalité.

Photo J. Legrand

 

Originaire de Paris, Julie Legrand vit sur l’île de la Réunion depuis 2008.Son écriture explore différents territoires littéraires : de la nouvelle au récit poétique, en passant par le théâtre ou l’album jeunesse. Ses textes ont paru dans une quinzaine de revues littéraires, recueils collectifs d’éditeurs et de libraires, publications papier ou dématérialisées.
La fleur que tu m’avais jetée est sa deuxième publication chez Zonaires éditions, après Les Ravissants, recueil de nouvelles paru en 2017.

 

Dédicace Mina Agossi

La fleur que tu m’avais jetée est composée de mille pétales qui sont autant de mots, d’émotions que l’on inhale de toutes ses forces au gré des pages. Un voyage intimiste qui témoigne avec justesse des aléas de la vie d’artiste, porté par une plume mélodieuse et magnétique. Un récit décliné en harmonies majeures et mineures qui touchent au cœur comme dans le blues, la note bleue…                     Mina Agossi

Découvrez la bande-annonce du livre :

La Fleur que tu m’avais jetée, de Julie Legrand, 48 pages, 7,40 € (+1,60 € Fdp)

ISBN : 979-10-94810-16-3    Parution prévue : 15 juin 2018

Pour acheter le livre et régler à partir d’un compte Paypal ou par carte bancaire cliquer sur le bouton ajouter au panier :


Pour commander et régler par chèque : Bon de commande

Brèves revisitées

Couvverture Brèves revisitées R

 

Les faits divers, en soi, manquent cruellement de poésie. Leur sordidité ou leur banalité les cantonnent au factuel, à l’actualité dans ce qu’elle a de plus misérable, de plus clinique et de plus désespérant. Leur offrir une fausse source, fictionnelle, les « bâtardiser » en quelque sorte, est assurément un moyen de leur offrir cette liberté dont ils sont par essence délestés : brusquement, tout n’est plus écrit, mais tout reste à écrire ! N’est-ce pas là le rêve de tout écrivain ?

Collectif d’auteurs :

Danielle Akakpo, Désirée Boillot, Benoit Camus, Emmanuelle Cart-Tanneur, Jacqueline Dewerdt-Ogil, Dominique Chappey, Joël Hamm, Patrick L’Écolier, Patrick Ledent

Découvrez la bande-annonce du recueil :

Petit jeu pour découvrir une brève du recueil : À vous de choisir

 

Brèves revisitées, 88 pages, 12 € (+3,12 € de frais de port)

ISBN : 979-10-94810-15-6    Parution prévue : 31 mai 2018

Pour acheter le livre et régler à partir d’un compte Paypal ou par carte bancaire cliquer sur le bouton ajouter au panier :


Pour commander et régler par chèque : Bon de commande

Un tilleul n’est pas un peuplier

Couverture Un tilleul R

 

« – Vous êtes français comment, M. Kornilov ?

Jean a envie de répondre qu’il est un Français normal, un peu bête, assez souvent discipliné, mais pas toujours, qu’il est divorcé comme plus d’un tiers de la population adulte entre trente et soixante-dix ans et qu’il a hâte d’aller demander à Christian s’il peut lui apprendre quelque chose à propos de sa sœur, française comme lui, mais ça, il n’en est pas sûr. »

Jean n’est sûr de rien. C’est un homme taciturne, timoré, seul, comme égaré dans sa propre vie. Jusqu’au jour où, assailli par des souvenirs flous, il se décide à rechercher Thérèse, sa sœur à peine connue. Il compte sur elle pour découvrir qui était vraiment leur père, un immigré russe qui a pris soin de gommer son passé.

Comment se construire, comment nouer des relations, comment être père quand on ne sait pas d’où l’on vient et qu’on vous a contraint au silence ? La filiation, la transmission, les failles d’identité sont des thèmes chers à Jacqueline Dewerdt-Ogil.

Jacqueline Dewerdt

 

L’auteure partage son temps entre l’écriture et la vie associative, notamment au sein de l’école de cirque Cirqu’en Cavale. Elle a publié un récit et un recueil de nouvelles. « Un tilleul n’est pas un peuplier » est son premier roman.

 

Lire la préface de Dany Le Du

Préface Un tilleul n’est pas un peuplier

 
 
Découvrez le 1er chapitre du roman lu par l’auteure :
 

 

Un tilleul n’est pas un peuplier, roman de Jacqueline Dewerdt-Ogil, 280 pages, 19 € + 4,80 € de frais de port.

Numéro ISBN : 979-10-948-10-13-2

Pour acheter le livre et régler à partir d’un compte Paypal ou par carte bancaire cliquer sur le bouton ajouter au panier :


Pour commander et régler par chèque : Bon de commande

Bleu horizon

Couverture R bleu horizon

1917. Blessé et meurtri par trois années de combats en première ligne de front, un soldat est démobilisé. Ancien instituteur, il revient dans son village en pays de Tullins où l’attend son épouse.

Emma ne le quittait pas des yeux. Elle hésitait : devait-elle courir vers lui ou au contraire afficher une certaine retenue ? Le poids des mois d’absence pesait sur ses épaules, la rendait fébrile.
Elle embrassa du regard le visage amaigri, dénué de toute expression familière. Les rides creusaient et durcissaient prématurément les traits autrefois si doux. Ses yeux parcoururent la ligne des épaules, le buste puis les jambes de Jean. Il lui parut plus petit, presque fragile.
Était-ce une blessure à la cuisse qui le déséquilibrait, l’obligeait à faire de brèves haltes ?
Ils ne s’étaient pas revus depuis octobre 1915. Deux ans de séparation forcée.
Le regard de Jean se posa enfin sur sa femme. Une lueur de panique le traversa. Il fit un pas en arrière et jeta un coup d’œil à gauche puis à droite, à la recherche d’une échappatoire. N’en trouvant aucune, ne sachant comment cacher son appréhension, et comprenant qu’il était trop tard pour reculer, il se décida à aller au-devant d’Emma. Sans prononcer la moindre parole. En réponse à son étreinte, il effleura de ses lèvres desséchées la joue de celle qu’il avait certainement aimée afin d’y déposer un baiser furtif. Maladroit.

valérie Brun nb
Valérie BRUN est diplômée d’Histoire. Depuis 2011, elle se con-sacre à l’écriture. Elle a publié plusieurs ouvrages dont deux recueils de nouvelles noires, « Le sort en est jeté », primé au Salon du livre d’Allevard (Isère), « Innocences envolées » chez Zonaires éditions et un roman « Un pacte au goût de cendre », primé au concours international de Servon sur Vilaine.

Cliquer sur le lien pour découvrir la bande-annonce du livre 

Bleu horizon, un roman de Valérie Brun, 210 pages, 17 € + 4,00 Fdp
Parution le 12 aout 2017 ISBN:979-10-94810-11-8

Pour acheter le livre et régler à partir d’un compte Paypal ou par carte bancaire cliquer sur le bouton ajouter au panier :


Pour commander et régler par chèque : Bon de commande

La Passerelle du hasard

couverture-recto-la-passerelle-du-hasard

 

 

 

Un beau jour, un maquilleur mortuaire se rend compte qu’il n’aime plus son métier, un enseignant est mis au pied du mur lorsque son épouse lui demande de raser sa moustache, une femme se fait son cinéma dès que son conjoint travaille au jardin ; une autre sort petit à petit de sa solitude en se liant d’amitié avec un homme qui choisit de s’asseoir sur son banc…
Dix nouvelles tour à tour graves ou cocasses, dont les personnages incarnent une humanité qui se cherche, entre petits bonheurs et grandes blessures.

 

Le recueil est préfacé par Jean Calbrix, poète, nouvelliste et auteur de romans policiers. Cliquer sur le lien preface-de-la-passerelle-du-hasard

desiree-boillot

 

 

Désirée Boillot écrit des nouvelles depuis 2002. Une soixantaine de ses textes ont été primés et figurent dans des revues ou des recueils collectifs parus à l’occasion des concours organisés dans l’hexagone ou en Belgique.

Après deux romans, Double issue et Les Antipodes, La Passerelle du hasard est son troisième ouvrage publié chez Zonaires.

 

La Passerelle du hasard de Désirée Boillot, 96 pages,          12 € + 3,12 Fdp, parution prévue le 28 octobre 2016 – ISBN 979-10-94810-08-8

Pour acheter le livre et régler à partir d’un compte Paypal ou par carte bancaire cliquer sur le bouton ajouter au panier :




Pour commander et régler par chèque : Bon de commande

Généalogie de l’exode

  L’écriture et les voyages : deux des passions qui animent Emmanuelle Cart-Tanneur, depuis plusieurs années déjà. Loin des sentiers battus, elle se plaît à partir à la rencontre des peuples de ces terres méconnues, à raconter leur vie, leur histoire, s’autorisant parfois à les imaginer – car la frontière est souvent mince entre rêve et réalité. Sao Tomé, la Gomera : deux îles hors du monde, hors du temps, qui ont soufflé à sa plume ces deux histoires presque vécues
 
 
 
 
 
 
 

  Emmanuelle Cart-Tanneur écrit des nouvelles depuis 2007. Chez Zonaires, elle a participé aux recueils collectifs Les Cent derniers jours et Rendez-vous après la fin du monde. Généalogie de l’exode est suivi d’une autre nouvelle “Vies d’ailleurs” ; elles sont publiées dans une nouvelle collection format court “Lapidaires” Prix 4,15 € (frais de port en sus 1,36 euros) Dépot légal à parution le 29 avril 2014 – ISBN 978-2-9543796-5-6 Si vous souhaitez commander ce livre et régler par chèque : Bon de commande Pour un achat en ligne du livre cliquez sur le bouton ci-dessous :

à lire une critique d’auteure dans le Post lecture

A découvrir